dimanche 16 juillet 2017

SERIAL TESTERS #14 : AVEC DU CAUDALIE, INGRID MILLET, DURANCE, SVR, VITARMONYL, PAYOT, L'OREAL PARIS ET ORLANE

Je me suis toujours demandé quel intérêt vous portiez à cette rubrique fourre-tout, sommes toutes basique et peu originale, et notamment parce qu’elle suscite moins de commentaires que d’autres articles. Mais dans le sondage Who Are You vous aviez l’air plutôt de l’apprécier. Avec, c’est drôle, soit un intérêt particulier par les témoignages d’autres personnes, soit au contraire, aucun intérêt pour ces témoignages-là, justement parce qu’ils ne sont pas de moi (je reste la star de ce blog 😙).

(tous les produits testés ne sont pas sur la photo)

Céline a testé
  Sérum Activateur d'Eclat 
CAUDALIE
★★★★★ 
Ce sérum est l’un de mes coups de cœur du printemps. Car j’ai pu le comparer à d’autres sérums et que j’ai vraiment vu une différence. Mon teint est plus unifié et plus lumineux. Côté texture, ce côté fluide pénètre bien sans laisser la peau collante (youuuhouu). C’est une excellente base avant de mettre votre crème. Je l’ai testé avec une crème Caudalie puis avec une crème d’une autre marque. Il convient parfaitement dans les deux cas. Il m’a bien aidé pour le passage entre deux saisons qui est souvent une période où j’ai un tendance à avoir la grise mine. Je vous le recommande !
[l'avis de Céline en détails ici]

Ma mère a testé 
 Sérum Fermeté Resveratrol Lift 
CAUDALIE
★★★✩✩
Je l'utilise depuis depuis 2 semaines, seul, sans crème par-dessus ni rien en-dessous. Je n'aime pas vraiment le flacon compte-gouttes car j'ai du mal à prélever le produit, d'ailleurs d'une manière je n'aime pas trop ce genre de conditionnement. Niveau texture, ça va, j'avoue que je ne fais pas trop attention... Elle est onctueuse, s’étale bien. Le parfum est anodin, mais pas désagréable. Niveau efficacité, je n'en sais fichtre rien, pas mieux ni moins bien que mes produits habituels.

Ma mère a testé
 Eye Structure Crème Anti-Âge Contour Yeux 
INGRID MILLET
★★★★✩
Je ne l'utilise pas que sur le contour de l’œil mais en alternance avec le Caudalie sur l'ensemble de la figure : ce n'est pas grave ?? (NDLR : non, voir cet article :)). Le pot bleu est joli, je le garderai pour mettre des bijoux dedans ! Par rapport aux effets, je n'en sais rien du tout, je ne fais pas attention. Je ne vois pas tellement de différence avec le Caudalie, par exemple. Niveau texture, il n'est pas désagréable, avec un fini crème agréable mais un peu collant. Je lui mets 4 étoiles, dont 1 étoile uniquement pour l'emballage !

J'ai testé
 Crème pour les Mains à l'Extrait de Pêche  
DURANCE
★★★★✩
Si j’avais plus de temps pour bloguer, je vous parlerais plus souvent de Durance. Il faudra que je vous présente, à l’occasion, leur avant-dernière collection en collaboration avec le porcelainier Revol, chic et sobre, très réussie (en attendant vous pouvez la retrouver par ici). Mais je peux déjà vous dire que pour l’été ils ont sorti des sent-bon pour la maison, le jardin et le corps qui fleurent agréablement les vacances (sorbet mangue-passion ou noix de coco, par exemple) et parmi ces derniers, cette crème pour les mains que j’ai posée sur le rebord de mon lavabo et que finalement je détourne en lait corps car elle s’applique aisément et a ce petit parfum pêche de saison pas trop sucré ni trop entêtant qui me plaît bien.

J’ai testé
 Hydracid C50 Masque Eclat 
SVR

★★★★✩
Dans la série SVR devient sexy, cette petite mousse crépitante à effet glaçon est une jolie surprise sensorielle. Alors rien de très nouveau, ça existe déjà (en général en mousse jambes lourdes), et aucun réel intérêt de la galénique si ce n’est qu’elle donne le sourire, mais voilà, en cosmétique on a envie de prendre du plaisir, donc on apprécie. Très dosée en vitamine C, elle redonne la pêche aux épidermes fatigués. Elle a aussi un petit effet anti-âge si vous l’utilisez régulièrement.

J’ai testé
 Xerial Peel Masque Exfoliant Pieds 
SVR

★★✩✩✩
Pendant que l'on parle de SVR, j'ai aussi essayé leurs chaussettes peeling pour les pieds, vous savez, ces masques asiatiques aux AHA qui vous décapent la couche cornée et que j'utilise 2 fois par an, à la fin du printemps et de l'été, avant et après le port de sandales ouvertes. Je n'ai pas trouvé celles de SVR aussi performantes que les Baby Foot (chez Monoprix - pas sûre que ça se vende encore ?), ou dans une moindre mesure, que les Shiny Foot de Tony Moly (chez Sephora), et en plus elles coûtent plus chers. Je ne pense pas non plus qu'elles soient plus "douces" parce que c'est une marque distribuée en pharmacie qui les propose - ou alors si mais c'est peut-être une dose moindre en AHA qui les rend justement moins efficaces. Donc oui, ça marche, mais pas de manière aussi impressionnante que d'autres.

J’ai testé
 Levure de Bière 
VITARMONYL
★★★★★
Je n’aime pas la bière. Beurk beurk beurk. La bière ET le melon sont les deux aliments que vous ne pourrez pas me faire avaler. Mais j’aime la levure de bière !! Parce qu’elle naturellement riche en tout plein de nutriments et vitamines, notamment celles du groupe B bonnes pour la peau et les phanères (poils au sens large : cheveux, cils, sourcils, et ongles). Je vous en ai déjà parlé il y a quelques mois et je n'ai pas abandonné cette routine quotidienne car j’ai constaté un RÉEL effet sur la solidité de mes ongles qui se cassaient sans cesse depuis plusieurs années maintenant (c’est pour cela que je ne mets quasiment plus de vernis). Il me semble aussi que mes cheveux ont l’air plus en forme, ma peau plus belle. Ça ne coûte rien (6€ de mémoire pour 2 mois de cure), n’hésitez donc pas. Surtout si vous êtes végétarien, ou au régime.

J’ai testé
 Pâte Grise 
PAYOT
★★✩✩✩
Je vous en avais parlé il y a quelques mois lors de son 70ème anniversaire en vous disant que je n’avais pas pu la tester n’ayant pas vraiment de boutons à ce moment-là, mais depuis j’ai bien bourgeonné, et cela fait 3-4 mois que je l’utilise matin et soir pour tenter d’assécher, ralentir l’apparition ou accélérer la disparition des indésirables…. Sans réel succès. J’ai persévéré, pourtant, j’y croyais dur comme fer !! Eh bien non, sur mes boutons, elle ne marche pas. Déception.

J'ai testé
 Infaillible Vernis Gel Duo 
L’OREAL PARIS
★★★★★
Attention, top produit !! Vraiment. Je crois que c’est le vernis le plus glossy qu’il m’ait été donné d’essayer. Il se présente en duo : un vernis + un top coat à effet gel comme un vernis semi-permanent mais sans l'étape UV. On peut probablement utiliser le top coat glossy glossy par-dessus un autre vernis que celui avec lequel il est vendu (mais attention, il est légèrement teinté), ou peut-être même seul, pour un effet "sirop" tout en transparence (ceci dit, j'ai essayé la teinte Red Stroke et je vous la déconseille car le rendu est trop rosé bizarre). Le duo s’applique facilement, tient longtemps, existe en tout un tas de couleurs. Parfait sur les ongles de pieds l'été. J'aime.

J'ai testé
 B1 Extraodirnaire Jeunesse des Yeux 
ORLANE
★★★★✩
J’ai utilisé toute une routine Orlane il y a quelques semaines, je vous en avait vaguement touché un mot dans mon article sur le luxe en vous disant que je n’avais pas été très emportée par les produits malgré leur prix élevé. Mais parmi eux j’ai quand même apprécié cette petite crème yeux, à la texture fluide, non grasse et confortable, au format généreux car elle dure longtemps – à condition de ne pas en prélever beaucoup ce qui est difficile parce qu'elle est présenté en pot, et à l’efficacité tout à fait correcte (en tous cas je n’ai pas plus de cernes et de rides malgré quelques semaines plus que fatigantes). A conditionner en flacon-pompe, ce serait mieux STP Orlane.

Rendez-vous sur Hellocoton !

mardi 11 juillet 2017

DIVINS DEMAQUILLANTS CHEZ L'OCCITANE

Je ne vous parle pas souvent de L'Occitane-en-Provence par ici...

Aujourd’hui, j'en ai vraiment envie.

Parce que j'ai découvert leurs 2 nouveaux démaquillants de la gamme Immortelle Divine, et comme disait Benjamin Castaldi à l'époque du Loft 1, bien avant qu'il ne participe à cette horrible pub pour Gifi, "C'est que du bonheur".


Adeptes des eaux micellaires vite fait bien fait, passez votre chemin. On est ici dans la richesse du geste, le luxe, le calme, la volupté. On prend son temps, on masse, on profite, on libère des endorphines, et sans même s'en rendre compte...  on lutte contre le temps qui passe.

Parce que comme leurs noms l'indiquent, ces démaquillants sont riches en huile essentielle d'Immortelle, célèbre plante soumises au terrible (merveilleux ?) ensoleillement des maquis corses, naturellement dopée en substances protectrices antioxydantes pour qu'elle y résiste et ne fane jamais même après cueillette (sur la photo, une fleur d'immortelle qui doit avoir un petit mois et n'a pas bougé d'un iota). A noter : L'Occitane achète son huile essentielle à des producteurs locaux selon des règles de commerce équitable Nord-Nord (ça existe).

Comme leurs noms l'indiquent également, les textures sont juste merveilleuses. La Mousse-en-Crème Nettoyante est une sorte de crème assez légère, sans phase grasse, que l'on masse sur le visage, qui blanchit et vous donne l'air d'un Pierrot, que vous émulsionnez ensuite avec un peu d'eau pour la faire très légèrement mousser, et que vous rincez. Je l'utilise le matin. Le Baume Démaquillant est mon coup de cœur. J'adore les baumes démaquillants, je vous l'ai déjà dit. Celui-ci, gorgé d'huiles végétales, glisse et fond sur l'épiderme puis s'émulsionne également avec un peu d'eau pour éliminer toute trace de maquillage et de pollution. Je l'utilise le soir.

A part ça, saviez-vous que les feuilles d'Helichrysum Italicum (dénomination botanique de l'immortelle) sentait le curry ? Mais vraiment vraiment. Même si ce n'est pas du tout de cette plante que l'on extrait le curry alimentaire. C'est mon ami Vincent qui me l'a fait découvrir il y a quelques jours lors d'un "loto des odeurs" avec les plantes de son jardin drômois pour épater la Parisienne que je suis. Étonnant. 

Avant de conclure, ces 2 démaquillants annulent et remplacent les précédents, coûtent respectivement 34 et 37€ et sortiront le 30 août. 

A vous les stud la plage !! (pour les juillettistes) (ou le bureau pour les aoûtiens) (pas trop l'usine et pas du tout le lycée si j'en crois vos profils professionnels indiqués dans le sondage Who Are You) (dont je vais bientôt vous faire un petit rapport) (plus de 400 réponses :)) (vous êtes formidables)

Rendez-vous sur Hellocoton !

jeudi 6 juillet 2017

LE BILAN POSITIF OU COMMENT VOIR LE VERRE A MOITIE PLEIN

Je ne sais pas pour vous mais moi je n'aime pas les fins d'année scolaire.

Peut-être cela remonte-t-il à mes angoisses de petite fille sur le point de quitter sa routine rassurante d'écolière et dire au-revoir à ses camarades qui ne seraient peut-être pas (HORREUR !!! 😨) dans sa classe l'année suivante.

Probablement cela est-il aussi lié à mon anniversaire qui tombe le 17 juin, et à mes activités professionnelles qui sont plus alignées sur une année scolaire que calendaire - le break vacances étant par ailleurs bien plus important l'été.

Quoiqu'il en soit, chaque mois de juin est depuis quelques années pour moi un enfer émotionnel : je prends 1 année de plus (😣), j'ai plein de taf à terminer en urgence (😥), je fais forcément le bilan de l'année écoulée et forcément ce qui me vient spontanément à l'esprit sont les ratés plutôt que les réussites. Ou en tous cas les "ça n'a toujours pas avancé" (😟).

Comme une impression d'en être toujours au même point depuis des années...

Je me motive l'été, je me dis que l'année prochaine ce sera différent, j'aurai fait ci et ça, je sera ci ou ça... Et puis finalement rien n'a vraiment changé, je me retrouve dans la même situation.

Et puis, en réfléchissant, je me dis que si, des choses ont bougé. J'en ai réalisé des trucs, cette année ! J'ai pris des initiatives, je me suis fait (un peu) violence pour avancer ! Pas à pas, modestement, mais j'ai avancé.

Du coup je me suis dit que j'allais me créer une liste de toutes les choses, plus ou moins grandes, qui ont été positives entre le 1er juillet 2016 et le 30 juin 2017. En occultant volontairement ce qui ne l'a pas été - sans l'oublier, mais en le laissant de côté. Un bilan positif. Pour voir le verre à moitié plein plutôt qu'à moitié vide.



MON BILAN POSITIF 2016-17

- J'ai (enfin !!!!) commencé des cours d'espagnol, avec la Mairie de Paris (pas cher, 170€ l'année de mémoire), je m'y suis tenue alors que c'était le mardi soir de 18h30 à 20h30 et croyez-moi parfois c'est dur de se motiver. J'ai même fait mes devoirs - quasiment tout le temps, ET CA Y EST, J'AI OBTENU MON DIPLÔME !!! Ok, un diplôme de super débutant niveau maternelle, mais quand même, il a un label européen. Et puis je comprends pas trop mal quand les sujets de conversation sont basiques. Et je baragouine quelques trucs.

- J'ai boosté mon hygiène de vie. Sans la transformer totalement, mais je marche un peu plus, je mange un peu mieux (sauf dans le moments de stress et malheureusement il y en a eu), je me démaquille quasiment tous les soirs... Disons que je l'ai améliorée de 10 ou 15%. C'est déjà pas mal, non ?

- J'ai même fait un stage de méditation ! Et je médite de plus en plus souvent, pas tous les jours, toujours avec une appli pour le moment, mais je m'y tiens à peu près. Cela fait plusieurs années que j'essayais de m'y mettre et 1 mois que je le fais très régulièrement.

- Je m'occupe de mon appartement et de ma courette parisienne, de mes plantes... et il y a même eu un reportage d'un magazine de déco chez moi, souvenez-vous !

- J'ai fait percer 2 grandes ouvertures dans le mur aveugle de ma pièce de vie et CA CHANGE TOUT ! C'est beaucoup plus lumineux, plus agréable à vivre. J'adore.

- J'ai été écofriendly : fidèle à moi-même, je n'ai pas laissé couler l'eau du robinet pendant que je me lavais les dents, j'ai éteint la lumière, j'ai privilégié les transports en commun, j'ai rentabilisé le compost reçu à Noël, je n'ai pas sur-consommé... C'est encore loin d'être parfait mais c'est déjà pas mal.

- Je me suis occupé de mes proches quand ils en avaient besoin. Pas toujours autant que je ne l'aurais souhaité, empêtrée dans ma propre vie, mais j'étais là, et je suis là s'ils le souhaitent. Et ils le savent.
  
- Je n'ai pas pu faire de grands voyages comme habituellement mais je suis quand même passée par la Hollande (pour le boulot) et Londres (pour le boulot aussi, mais juste 1h30 sur-place, le stress !!), Lisbonne, Barcelone, et, via des voyages de presse, Avène, Vichy et le Vercors. Et puis dans les maisons de famille en Ardèche et dans les Alpes.

- J'ai réussi à partir seule sur un coup de tête 3 jours à Honfleur et j'ai aimé cela. Seule !! J'allais faire un burn out et cette escapade m'a tellement fait du bien que je sais que je recommencerai.

- Niveau boulot, j'ai encore fait de superbes rencontres, dont des personnes fascinantes qui se sont intéressées à moi (ça me surprends toujours, j'ai toujours envie de regarder derrière si elles ne parlent pas de quelqu'un d'autre). Par exemple Paula Begoun, la gourou américaine de la beauté.

- J'ai à peu près réussi à lever le pied avec certains clients trop prenants, j'ai eu de nouvelles opportunités, j'ai travaillé pour une marque américaine, pour une grande marque de luxe française, pour une marque allemande bio, et d'autres...

- Niveau boulot toujours, j'ai participé à plusieurs longues réunions en anglais, parfois-même dû faire des monologues sur des sujets techniques très pointus, et je m'en suis sortie !

- J'ai aussi eu ma première interview en anglais pour Byrdie, le magazine beauté américain (ici).

- Et puis j'ai eu plein d'interviews dans la presse française ! Grazia, Biba, Glamour, M le magazine du Monde, Santé Magazine et j'en oublie.

- Au milieu de nouvelles pas toujours très réjouissantes concernant des proches, il y en a eu d'autres magnifiques, et j'arrive de mieux en mieux à rester "stoïque" face aux évènements de la vie, à les prendre avec plus de philosophie, moins de débordements d'émotions... Est-ce cela que l'on appelle mûrir ?

- J'ai entamé un projet qui me trottait dans la tête depuis 2 ans et que j'avais du mal à lancer car il signifiait une sorte de renoncement dont je n'avais aucune envie. J'ai regardé la réalité en face. J'ai agi.

- Je me suis à nouveau réjouie d'avoir des proches vraiment formidables, famille aimante, amis fantastiques, toujours là, plus que là, j'ai vraiment énormément de chance. Je vous embrasse fort si vous passez par ici.

Je m'arrête ici même si j'aurais certainement d'autres points positifs à ajouter à ce bilan car je trouve, en listant tout cela, que l'ensemble additionné fait limite "prétentieux". Ça veut dire que l'exercice fonctionne !!! Je ne me souvenais pas avoir eu autant de petites victoires. Je ne pensais pas arriver à la fin de cet article avec cette impression, je pensais que j'allais me dire "allez, ça va c'est pas trop mal tu vois". Et en fait c'est juste top tout ce que j'ai accompli en 1 an. Un verre aux bons 3/4 pleins. :)

A vous, maintenant ! Faites votre bilan positif, vous verrez, c'est merveilleux pour le moral ! (Edit : je vois en commentaire que ça inspire certaines blogueuses, n’hésitez pas à reprendre l'idée, c'est effectivement un exercice facile, rapide et efficace)

Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 3 juillet 2017

LES TUBES DE L'ETE 2017

On se fait un petit point crèmes solaires 2017 ? Il sera non exhaustif (pour cela, lisez la presse féminine qui liste chaque année l'ensemble des nouveautés, au moins des marques les plus connues), j'ai juste envie de vous parler de ceux qui m'ont interpelée pour une raison ou une autre.


 Soin Solaire Perfecteur Effet Peau Nue Photoderm Touch SPF50 
BIODERMA

C'est le petit frère ensoleillé de l'Eau de Soin Hydrabio SPF30 sortie il y a 2 ans et le cousin du Flora Solaris de Sanoflore dont je vous ai déjà parlé, en moins Bio et plus protecteur (SFP50 versus 20).
Idéal sur le visage car léger, non gras et même matifiant avec un effet poudré plutôt sympathique, il unifie tout en subtilité et est enrichi en actifs régulateurs d’imperfections. Il n'a pas la couvrance d'un fond de teint, il est vraiment prévu pour les vacances, "l'outdoor" (plage, rando, farniente...), quand on a un une peau déjà plus jolie que d'habitude et qu'on ne veut pas avoir l'air maquillé tout en étant bien protégé et le teint à peu près unifié. D'ailleurs les garçons peuvent l'utiliser, il reste très naturel.



 UV Bronze Visage SPF50 
FILORGA

Vous trouverez bien sûr dans cet écran solaire visage des actifs antirides et anti-taches, car on est chez Filorga et que l'anti-âge est au cœur de l'ADN de la marque, mais aussi - et c'est ça qui m'a intéressée, un ferment des fonds marins qui permet de booster la protection solaire sous l'effet de la chaleur (infrarouges) en stimulant les systèmes naturels de défense anti-âge de la peau. Malin. Sauf si vous partez au Groenland ;).



 Sunissime Fluide Protecteur Energisant SPF15, 30 ou 50 
LIERAC

Dans la même veine que le précédent, catégories "efficacité boostée par l'énergie solaire", on retrouve dans les derniers solaires Lierac de la pro-taurine qui, activée par les UV, pénètre loin loin dans les profondeurs de la peau pour hydrater, "énergiser" et piéger les radicaux libres. Un actif que je valide, je le connais bien pour le côtoyer depuis plusieurs années déjà dans la gamme Photo-Hydra de Talika.


A noter également chez Liérac : la reformulation du sérum après-soleil culte Sunific (au sujet duquel je vous avais fait un article dithyrambique il y a 5 ans) (ne pensez pas que j'ai écrit "dithyrambique" spontanément sans l'aide du correcteur d'orthographe, je ne suis pas plus intelligente que vous), renommé Sunissime Sérum Réparateur SOS Anti-Age Global. Je suis un peu moins emballée par sa texture mais il toujours aussi joli, très agréable à appliquer et il sent très très très bon. Potentiel addiction élevé.



 Gel Peau Mouillée ou Sèche Anthelios XL SPF50 
LA ROCHE POSAY 

Tout étant dans son nom, ai-je besoin d'en dire plus ? Allez, je vous en dis plus. :) Habituellement, quand vous appliquez votre écran après une baignade (parce que vous êtes un bon petit soldat et respectez les consignes de sécurité solaire), tout humidifié que vous êtes, vous prenez le risque de "diluer" son indice de protection. Cette formule, qui existe aussi version enfants, contient un polymère hydrophobe qui va empêcher l'eau de se mêler à la crème en la repoussant vers l'extérieur.
Mon avis de pointilleuse : les résidus d'eau sur la peau sont quand même très limités donc le risque de dilution n'est pas énorme non plus - au pire, vous passez d'un SPF50 à un 45, et encore... Ce qui sera de toutes façons suffisant. Mais je salue l'innovation.



 Fluide Lacté Anti-Sable Idéal Soleil SPF30 ou 50 
VICHY

Je ne vais pas souvent à la plage mais ce qui m'agace le plus je crois c'est le sable qui reste collé à la peau. Collé à la crème solaire, plus précisément. Qu'est-ce que c'est agaçant !!!!!! Vous n'êtes pas d'accord ? D'autant plus que les zones recouvertes de sable ne bronzent pas du tout et le frottement du sable peut retirer la protection solaire. -_-
Après Garnier qui a sorti l'année dernière sa Brume Anti-Sable SPF50 pour kids, c'est au tour de Vichy de sortir les siennes : un fluide pour adultes, une brume pour enfants.
Est-ce que ça marche vraiment ou est-ce encore du marketing juste bien ficelé ? Ça marche. Je n'ai pas encore personnellement testé en l'absence de sable sous la main mais la vidéo ci-dessous le montre bien.


Est-ce qu'il vaut mieux investir dans du solaire Vichy (circuit pharmacies, plus cher) que dans du solaire Garnier (circuit supermarché, moins cher) ? Niveau efficacité et sécurité, pas forcément car Garnier est tenu, surtout en matière de protection solaire ET de cosmétique pour enfants d'être particulièrement vigilent, comme tous les autres acteurs de la Cosmétique d'ailleurs, qu'ils soient distribués en GMS, pharmacie ou ultra-sélectif. Niveau textures, je ne sais pas, je ne les ai pas comparées mais la texture est importante, surtout chez les enfants, car ils ne faut pas qu'ils réchignent à appliquer leur écran. A noter également : la formule Kids de Garnier s'applique aussi sur peaux mouillées...


Et vous, qu'est-ce que vous avez repéré de votre côté en matière de nouveaux solaires ? Dites-moi ce que j'ai raté !
Rendez-vous sur Hellocoton !

dimanche 25 juin 2017

LE SOIN CONTOUR DES YEUX EST-IL VRAIMENT INDISPENSABLE ?

La mode est à l’accumulation des produits de soin au quotidien : au minimum un nettoyant et/ou un démaquillant, un sérum, une crème de jour, une crème de nuit et un contour des yeux, additionnés de plus en plus d’une lotion exfoliante quotidienne, d'une "essence" hydratante, d'un écran solaire, d’un ou plusieurs masques quasi-quotidiens... Vous le savez tous ici : on s’asiatise !!

Et si on prenait le contrepied de tout ça, genre less is more, et qu'on se passait de contour des yeux, histoire de simplifier notre routine, gagner du temps et un peu d’argent ?


Car un contour des yeux n’est pas toujours indispensable.

« Il n’est même JAMAIS indispensable, me répondront certains, comme la plupart des produits du secteur hygiène / beauté, d'ailleurs, parce que futilité, naturel, blablabla... ». Merci pour votre opinion mais ici on est sur un blog de passionnés de cosmétique, alors même si je respecte votre point de vue, flûte.

L'utilité d'un contour des yeux dépend en fait de de ce que vous cherchez.

Si vous avez besoin d'hydrater, lutter contre les rides et ridules, raffermir ou apaiser, et si par ailleurs votre crème visage contient déjà des ingrédients destinés à ces mêmes actions, cette dernière devrait tout à fait convenir et suffire sur le contour des yeux. OK, la zone regard est un peu plus fragile que le reste du visage, la peau y est plus fine, plus mobile, mais les produits visage sont suffisamment doux pour y être appliqués sans problème (sauf cas particuliers comme les acides de fruits à haute dose qui peuvent irriter ou les filtres solaires qui peuvent couler dans les yeux et piquer). Quant à l’histoire des "produits trop gras qui font gonfler les yeux au réveil" (je vous ai vus venir, je vous connais par cœur), c’est une légende urbaine, et elle est d'ailleurs suffisamment intéressante à démonter pour que j’en fasse un prochain article (comme ça vous vous plaindrez moins du manque de régularité des parutions par ici :D) (oui j’ai lu tous vos commentaires, remarques et suggestions suite au sondage WHO ARE YOU) (oui j'ai aussi lu le commentaire de la lectrice qui n'aime pas les abus de parenthèses :)).

Si vous cherchez un effet anticernes ou poches, il vous faudra des ingrédients qui activent la microcirculation locale pour "drainer" l’eau et les pigments bleutés accumulés sous les yeux, des actifs stimulateurs de synthèse de collagène et autres molécules de ce type renforçant la résistance et l’imperméabilité des microcapillaires, et des antioxydants car non seulement il en faut dans chaque formule de soin pour limiter les dégâts des radicaux libres, mais en plus ils sont intéressants pour éviter le brunissement des pigments bleutés des cernes. Ensuite, pour les cernes brunes liées à un phénomène pigmentaire et non microcirculatoire (celles et ceux qui ont le contour de l’œil marron depuis l’enfance ou l’adolescence comprendront tout de suite ce que je veux dire), on peut ajouter des actifs qui vont les éclaircir en inhibant la synthèse de mélanine. 
Ces actifs ciblant la microcirculation, vous ne le trouvez en général pas dans une crème visage (quoique de plus en plus, pour stimuler les échanges cellulaires, travailler sur l'oxygénation" du teint, mais en général non). Donc il vous faut un soin spécifique anticernes/poches.

En résumé :
  • Inutile d’investir dans une crème contour des yeux si vous cherchez des bénéfices de type hydratation, apaisement, raffermissement ou lissage des rides : votre crème visage peut tout à fait faire l’affaire si elle possède elle-même ces bénéfices.
  • Utile d’investir dans un soin contour des yeux pour un bénéfice anticernes ou anti-poches. Avec une petite réserve : ce n’est pas toujours très efficace, parce qu’il n’est pas simple de jouer sur la microcirculation à l’aide d’un produit cosmétique.

Et on reparle vite de la légende de la crème grasse qui fait gonfler les yeux, promis !
 
Portrait de famille : Nectar Suprême Contour Yeux et Lèvres MELVITA, Nuxellance Zone Regard NUXE, Soin Contour des Yeux raffermissant LAVERA, Diopti Fatigue LIERAC, Aqua Hypnotica Essence Botanique Défatigante Yeux & Cils SANOFLORE, Généfique Yeux Light-Pearls LANCOME.

Rendez-vous sur Hellocoton !

jeudi 22 juin 2017

CRASH TEST : ZERO DEO EN PLEINE CANICULE

Oui, j'ai de drôles d'idées parfois. 

Je vais vous expliquer comment celle-ci m'est venue à l'esprit, elle n'était pas du tout prévue.

Parce que moi, sans antiperspirant aux sels d'alu, je pue. Les trucs bio et consorts, là, au secours. Alors pas de déodorant du tout, vous imaginez ?? Ça ne m'est pas arrivé depuis la 4ème B.

Le seul déodorant sans sel d'aluminium qui m’aie convenu c'était le DayDry. Sauf que je sais vus vos retours depuis que je vous l'ai conseillé qu'il ne fonctionne pas sur tout le monde.

Maintenant, attention.🤚
Si vous n'êtes pas prêts à lire un sujet tout sauf glamour, qui parle épilation des aisselles, population bactérienne et odeurs de dessous-de bras, arrêtez la lecture ici et revenez au prochain article. 
Vous êtes prévenus.

(cette photo me fait beaucoup rire, je n'en connais pas l'auteur...)

La semaine dernière, je me suis épilé les aisselles à la cire chaude. Oui, je fais ça, oui, j'ai le courage. C'est quand même mieux que le rasoir : non seulement ça dure plus longtemps, mais en plus un pore sans poil est naturellement resserré et on transpire moins.

Habituellement je m'épile les aisselles le soir, pour éviter d'appliquer un déodorant sur peau tout juste lésée (vous saurez tout de ma vie...). Non pas que j'ai peur des sels d'alu (d'ailleurs j'ai encore lu récemment un article qui  montrait qu'une énième étude qui les mettait en question était encore une fois non scientifiquement recevable) (bien sûr je ne sais plus où j'ai lu ça donc impossible de vous donner la source) (je conviens que tout cela n'est pas très sérieux), bref, j'ai perdu le fil de ma pensée mais donc je ne sais pourquoi, je me suis épilé les aisselles le matin, et j'ai hésité à mettre du déo, et je me suis dit allez, bon, on essaye sans, on verra bien, je n'en mourrai pas, et ma réputation non plus si je ne sens mauvais qu'une seule fois dans ma vie.

J'ai donc vaqué à mes occupations dans la journée : métro, boulot, je ne sais plus quoi d'autre, et figurez-vous que même en fin de journée, je sentais encore la rosée. En tous cas pas loin. En tous cas je sentais bien moins mauvais que quand j'utilise un déodorant sans sel d'alu. Parce que ces déodorants n'empêchent pas de transpirer, ils désinfectent un peu, en général avec de l'alcool (c'est pour cela qu'on les déconseille sur aisselles épilées), et tentent de masquer les odeurs avec un parfum. Contrairement aux antiperspirants (avec sels d'alu, donc), qui limitent vraiment le flux de transpiration.

Je précise que la transpiration elle-même ne sent pas mauvais, c'est quand elle dégradée par les bactéries présentes sous les aisselles qu'elle devient âcre. Ces bactéries dégradent aussi les composants du parfum, et là, en fonction de votre propre population bactérienne et de la composition du parfum du déo, les odeurs varient à l'infini et la plupart du temps ne sont pas très agréables. En tous cas, mes bactéries à moi elles transforment les parfums en odeur insoutenable. D'où mon addiction aux sels d’aluminium qui me laissent les aisselles fraîches.

Donc.

J'ai encore perdu le fil, pardon, c'est la canicule, mon cerveau est cuit.

Donc oui, le 1er soir, pas d'odeur de transpiration. Pourtant j'avais pas mal marché, il faisait assez chaud...

Je me dis donc tiens, je sens moins mauvais qu'avec un déo sans sel d'alu, tentons un crash test "1 semaine sans déodorant".

Le lendemain, donc, rebelote : zéro déo. Et odeur de fin de journée tout à fait convenable.

Fin de 3ème journée les aisselles nues : ça sent un peu. En fait ça a même commencé à sentir dans l'après-midi, discrètement mais quand même, j'avais peur que des gens autour de moi s'en aperçoivent.

4ème jour : état de grâce terminé, je déclare forfait, je me jette sur mon déo aux sels d'alu dès le milieu de la journée. Je note cependant qu'une odeur de transpiration non polluée par du parfum sent vaguement meilleur qu'une odeur de parfum de déo dégradée. En tous cas chez moi.

Hypothèses sur cette expérience : il est probable que les 2-3 premiers jours, l'arrachage de poils ait permis à la fois de réduire la population bactérienne (restée collée sur la cire) et le flux de transpiration (resserage des bulbes pileux) responsables à eux deux des mauvaises odeurs. Mais rapidement, les bactéries sont revenues (leur but dans la vie étant de vous coloniser),  d'autres poils naissants ont fait leur apparition (les poils ne poussent pas tous en même temps donc on ne peut pas les arracher d'un coup et être tranquille plusieurs mois), et bim, retour à la case départ.

Je retiens de cette expérience que l'on peut se passer de déo à peu près 3 jours après arrachage de poils d'aisselles (probablement un peu plus en hiver ?), mais c'est tout.

Ah et info capitale pour celles et ceux qui seraient quand même des flippés des sels d'aluminium (vous avez le droit, il y a une petite suspicion à leur sujet, même si bien sûr vous n'en tomberez pas malade ni n'en mourrez) (méfiez-vous plutôt des siphons à Chantilly), le Déodorant Minéral sans sel d'aluminium de Vichy est presque aussi efficace qu'un antiperspirant. Mais vraiment. Plus efficace que le DayDry. Si vous l'avez essayé ou allez l'essayer sur mes conseils, dites-moi ce que vous en pensez. Je crois qu'on tient un gagnant.

Sur ce, bonne fin de canicule à tous.

Rendez-vous sur Hellocoton !

vendredi 16 juin 2017

ORVEDA : IL SE PASSE QUELQUE CHOSE DANS LE SOIN DE LUXE...

J'ai rencontré Sue Y. Nabi il y a 2 ans je crois, ou un peu plus.

Si vous n'êtes pas de la Profession, son nom ne vous dit probablement rien. Ingénieur biochimiste, marketeuse et stratège, véritable "pépite" Loréalienne, Sue a notamment dirigé l'Oréal Paris et Lancôme. On s'attendait à ce qu'elle continue et termine sa carrière à la tête du géant mondial mais non, coup de théâtre : il y a 3 ans, elle quitte le Navire. 

Dans ce grand groupe aux contours un peu figés, Sue était un électron libre véritablement capable de faire bouger les lignes. Son crédo, c'est un peu "think outside the box", vous voyez ? Elle a par exemple recruté Jane Fonda pour représenter la gamme Age Perfect de l'Oréal Paris (avait-on déjà vu une égérie aussi (superbement) âgée ? et quelle personnalité !!) ou créé le parfum la Vie Est Belle, énorme succès de ces dernières années comme vous le savez. 

Pour ce genre de personnes à forte personnalité, le costume Loréalien est parfois trop étriqué. L'épanouissement ne peut être qu'ailleurs (comme la Vérité :)).

Quand je l'ai rencontrée, Sue m'avait dit qu'elle travaillait sur la création d'une marque de soin premium. Mais elle est très secrète et je n'en savais pas vraiment plus.

J'ai donc dû patienter.

Jusqu'à aujourd'hui !

Je viens de recevoir le faire-part : Orveda est née.


"Or" pour "origines", "veda" pour "ayurveda". 

Une gamme visage holistique, "new-age", "taoiste". 

"Bienveillante".

Des formules vegan "activatrices d'auto-réparation cutanée", mêlant remèdes ancestraux (extraits végétaux ayurvédiques) et actifs high-biotech (cocktail d'enzymes et de probiotiques).

Objectif : rééquilibrer la flore cutanée pour renforcer les défenses naturelles de la peau. Un peu comme si elle avait pris des cours de self-défense.

Résultat : du GLOW !

Et c'est ce que cherchent les hommes et les femmes aujourd'hui : de la lumière. Avoir l'air moins fatigué et redorer son aura plutôt que réduire telle ou telle ride. Des bénéfices aspirationnels plus que simplement rationnels. Nous n'avons pas envie de tricher au risque de ne plus nous reconnaître, non, nous voulons juste rester nous-même mais en mieux.


Avec Orveda, Sue Nabi ne compte pas réveiller que le teint mais aussi le marché du soin de luxe. Et il y a du boulot car celui-ci s'est bien reposé sur ses lauriers et ce n'est pas un hasard si aujourd'hui les femmes délaissent le soin sélectif pour un soin plus pharmaceutique, des formules plus naturelles et des marques de niche à forte personnalité.

Orveda, imaginée à Londres et conçue en France, est une gamme volontairement non genrée, composée de 18 (!!) produits de 90 à 350€. Elle sera distribuée en avant-première chez Harvey Nichols à Londres dès le mois de juillet.

Mon petit doigt me dit qu'Orveda ne sera pas une énième marque de soin émergente comme il y en a tant. Parce que Sue en est la fondatrice (je vous laisse la googliser si vous doutez de ses compétences). Et qu'il doit y avoir certains moyens derrière. D'ailleurs, l'objectif de chiffre d'affaire est de... 12 millions d'euros dès la 1ère année. Excusez du peu.

Je n'en sais pas plus pour le moment mais je compte bien mener mon enquête à la source :) et je vous tiendrai au courant quand Orveda arrivera dans nos contrées.

A suivre.

Rendez-vous sur Hellocoton !

jeudi 15 juin 2017

WHOOOOO ARE YOU, WHO WHO, WHO WHO ?

Aujourd'hui, chers lecteurs, c'est vous qui bossez !

J'ai en effet préparé un petit sondage pour en savoir plus sur vous et notamment vous, lecteurs de l'ombre dont je ne sais pas grand-chose.

Qui vous êtes, votre âge, votre métier, vos habitudes de consommation beauté, quand et comment vous avez découvert (dé)maquillages...

La dernière fois que je vous ai interrogés, c'était en octobre 2010 ! J'avais partagé les résultats du sondage avec vous ici

Vous avez un peu changé, depuis.

Certains ont pris 7 ans et demi (et d'après mes pré-statistiques, la moyenne d'âge a pris presque 5 ans !). D'autres ne connaissaient même pas (dé)maquillages. Ou ne lisaient pas de blogs. Ou n'étaient pas nés ?

Vous me faites plaisir et allez répondre aux petites questions ? 😀

Merci, c'est par ici.

('Cause I really want to know who are you, so tell me who are you !)
(et pardon pour la fin du questionnaire, mon cerveau s'est liquéfié à la chaleur, il ne sait plus très bien ce qu'il écrit)


Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 14 juin 2017

MA 1ERE DERMACENTER PARTY !

J’ai fait un "meet-up".

Ouais, comme Enjoy Phoenix.

Je ne l’avais pas perçu comme cela mais quand je ne sais plus quelle copine (Ninie ?) (edit : non, Marjo !! :)) m’a demandé « au fait, c’est quand ton meet-up ? », j’ai réalisé que oui, ma petite Dermacenter Party était une sorte de "meet-up". Sauf qu’on ne m’a pas offert de peluche, ni crié mon nom (« démaquillaaaaaaaages !!! »), ni fait la queue pour me demander un autographe.

Jeudi dernier, vous fûtes 8 à (re)découvrir avec moi le Dermacenter, l’espace diagnostic / boutique réunissant Vichy, la Roche Posay, Sanoflore, Skinceuticals et Roger & Gallet. 


Au programme : 
  • diagnostic de peau ultra-poussé avec le Visia (la machine qui sans aucun filtre met le doigt sur toutes tes imperfections cutanées, moment difficile à passer mais que l’on ne regrette jamais car il vaut mieux vivre dans le savoir et savoir comment réagir que dans l’ignorance ou le déni, non ?), 
  • conseils personnalisés avec la pharmacienne et les esthéticiennes Dermacenter, 
  • maquillage sur-mesure,
  • petits fours & champagne,
  • rencontre avec votre serviteuse qui a dû prendre un peu sur elle tant elle n’aime pas être placée dans la lumière mais qui a tout de même noté et apprécié la bienveillance, l’intelligence, la sympathie et la beauté absolue de ses lecteurs -– même si elle n’en doutait pas - ne changez rien.

J’avais déjà écrit un article sur ma propre expérience Dermacenter l’année dernière ici, et je n’ai pas changé d’avis : je vous conseille vivement d’aller y faire un tour, d’une part parce que vous pouvez faire un diagnostic gratuit, d’autre part parce que vous y trouverez les gammes citées plus haut au complet (ce qui est rarement le cas dans une pharmacie), avec en plus les conseils d’un staff qui les connaît par cœur. Je vous conseille par contre de prendre RV si vous voulez faire le diagnostic, car il a son petit succès…

Mes invités (oui, au masculin - il en suffit d'un) ont également apprécié.
Rébecca :
« Le diagnostic Visia a totalement changé ma vision de ma peau. Je m'explique. Depuis 5 ans, j'avais l'impression que ma peau était mixte : sèche sur les tempes et les joues, front qui brille rapidement et imperfections sur la zone T, avec en bonus de l'acné sur le menton du style gros boutons sous la peau qui donnent de beaux cratères quand on est incapable de les laisser tranquilles (comme moi :-)). J'ai essayé moult produits anti-imperfection suivis de toutes les crèmes cicatrisantes possibles et on ne peut pas dire que c’était une grande réussite. 
La personne du Dermacenter a noté toutes ces données, et une fois passée au crible de la machine, surprise : j'ai une peau SÈCHE, seulement sèche, avec des imperfection dues aux bactéries de la vie quotidienne qui s'accentuent car j'agresse trop ma peau avec mes produits. Sinon pas de pores visibles (si si, c'est la machine qui le dit), pas de tache de soleil (alors que je suis un vrai tournesol, toujours à faire la crêpe à la plage), pas de rougeur à venir (sauf autour de mon menton endommagé) et quelques ridules de déshydratation autour des yeux (à 27 ans je ne suis pas encore très consciencieuse sur le CDY...). 
J’étais assez contente du résultat et mon "ordonnance beauté" est totalement tournée vers des produits hydratants (ça je faisais déjà) et apaisants (grande nouveauté !). On arrête les grands nettoyages, gommages et autres. J'ai donc démarré depuis quelques jours une nouvelle routine à base de : 
  • Serum phytocorrective de Skinceutical
  • Serozinc de La Roche Posay (le seul truc purifiant autorisé)
  • Cicaplast B5 de La Roche Pposay sur tout le visage (en guise de crème de jour)
  • Dermo nettoyant Toleriance de La Roche Posay
  • Toleriance nuit de La Roche Posay
Et... effet placebo ou pas, je vois déjà une belle amélioration, alors je vais continuer et je vous tiendrai au courant. Seul petit "regret", elles avaient l'air anti-acides/AHA chez Dermacenter et j'aurai bien voulu voir ce que donnait la lotion Idealia Peeling Nuit Vichy sur ma zone T. En même temps, on m'a dit d’arrêter d'agresser ma peau... »
Agnès :
« J'étais très impatiente de tester le diagnostic Visia, pour avoir lu pas mal de choses dessus ! L'image de ma peau m'a semblé moins horrible que ce qu'on avait pu m'annoncer, par contre le diagnostic est sans pitié sur des points que je ne m'imaginais pas comme problématiques. J'ai ainsi appris que j'avais plein de taches déjà sorties ou prêtes à faire leur apparition et  un capital solaire à bout de souffle. Bon, être rousse avec taches de rousseur ne joue pas en ma faveur coté protection solaire. A surveiller aussi : l'oxydation et le nettoyage pas adapté à ma peau.  
L'esthéticienne était charmante, et j'ai beaucoup apprécié qu'elle essaie d'utiliser au maximum les produits déjà existants de ma routine avant de les jeter (contour des yeux à mettre aussi le soir pour voir s'il faut suffisamment d'effet, terminer mon sérum anti-âge, utiliser ma crème de jour le soir afin de basculer sur une crème avec filtre solaire le jour - elle a été intransigeante sur ce point !). 
J'ai également apprécié qu'elle "tape" dans les différentes gammes pour me prescrire ma routine, ce qui fait que même si le sérum  prescrit est effectivement cher, mes autres produits ne le sont pas, ce qui fait une routine tout à fait dans mon budget. Je fais tout comme on m'a dit depuis, et j'espère que j'aurai les résultats attendus... RV à la rentrée. »

Merci au gratin des lecteurs Sylvie, Sylvie, Agnès, Christine, Julien, Maïssa, Laurence et Rebecca, j’ai été ravie de vous (re)rencontrer. Merci aux papesses de la presse Olivia, Marie-Hélène, Catherine, Françoise et Jessica pour l’organisation. Merci aux adorables petites abeilles du Dermacenter. Merci à mes parents, ma sœur, Hiver le Chat...
(#Minute7D'Or)

Et comme j’ai envie de renouveler l’expérience, je vous donne RV à la rentrée pour un nouveau "meet-up" (je ne m’en remets pas ^^) d’un autre genre, avec une marque de makeup pas tout à fait comme les autres. Et je crois que j’en ferai régulièrement, ça me plaît ces petits formats plein de contenu qui vous (nous) sont à la fois agréables et utiles.

Stay tuned comme on dit aux Amériques... 
Dermacenter
13 rue des Francs Bourgeois, Paris
du mardi au dimanche de 11h à 19h
Tél : 01 40 33 06 33
[Partenariat]

Rendez-vous sur Hellocoton !

dimanche 11 juin 2017

THE BODY SHOP CHANGE DE MAINS

Vous le saviez peut-être, The Body Shop appartient à L'Oréal depuis une dizaine d'années. Sa créatrice à forte personnalité et non moins fortes convictions, Anita Roddick, l'avait vendue juste avant son décès.

Depuis, si la marque se vend pas trop mal, ses performances ne sont pas à la hauteur des autres marques du groupe, et cela faisait quelques temps déjà que l'on savait qu'elle n'allait plus y faire long feu.


Et ça y est, c'est fait : L'Oréal a cédé The Body Shop à Natura Cosmeticos, vous savez, ce géant brésilien, l'équivalent loréalien en Amérique du Sud, assez peu connu dans nos contrées, et qui possède la marque Natura Brasil que j'aime beaucoup et dont je vous ai parlé à plusieurs reprises sur ce blog.

Je n'évoque pas souvent les "mercatos" de la beauté sauf quand ils m'interpellent d'une manière ou d'une autre. Par exemple ici quand la très parisienne Bourjois avait été cédée par Chanel à l'américain Coty (-_-) (d'ailleurs je trouve que la marque a beaucoup perdu en attractivité depuis, non ?) (ou ne suis-je pas objetcive ?).

Là j'avais envie de vous en toucher un mot, déjà parce que la marque The Body Shop me semble vraiment emblématique, ensuite parce que L'Oréal ne lâche pas souvent des marques, et surtout parce que je trouve que ce rachat fait sens, et je le trouve même assez idéal car Natura et The Body Shop partagent les mêmes valeurs depuis leur création.


Anita Roddick et le créateur de Natura Cosmeticos, Antonio Luiz Seabra, ont en effet lancé leur marque à peu près en même temps (1976 et 1969) et dès leurs débuts ils se sont inscrits dans le développement durable : valorisation d'ingrédients végétaux, commerce équitable, engagement contre les tests sur animaux, bienveillance... (vieil article à relire ici à ce propos)

Natura possède déjà 65% du capital de la jolie marque australienne Aesop, et le rachat (... pour 1 milliard de dollars !) de The Body Shop en fait à mes yeux un groupe plus désirable encore.

Quelle sera la prochaine marque rachetée par Natura ? On lance les paris en commentaire ? :)

Rendez-vous sur Hellocoton !

vendredi 9 juin 2017

EST-CE QUE CA VAUT LE COUP D'INVESTIR DANS DE LA COSMÉTIQUE DE LUXE ?

Ces derniers temps, j'ai utilisé pas mal de produits de beauté très chers. Non pas que ce soient ceux qui m'attirent le plus car je ne suis pas trop dans la cible mais bon, on me les offre, je les essaye, je ne vais pas faire la fine bouche ! 


Je les utilise, j'en utilise d'autres, à tous les prix, et certains produits petits ou moyen prix me conviennent très bien également. Le luxe ne me fait pas particulièrement rêver, en cosmétique ou dans n'importe quel domaine d'ailleurs, car je suis plus attirée par l'originalité, l'efficacité et la dimension écologique / éthique de ce que je consomme.

J'ai suffisamment de recul aujourd'hui pour savoir si ça vaut le coup d'investir dans du premium ou pas.

Et la réponse est : ça dépend de ce que vous cherchez.

(mais vous vous en doutiez, non ?)

Si vous avez envie ou besoin de rêver, si cela vous fait plaisir de posséder un bel objet, raffiné, d'une iconique Maison, si cela vous fait plaisir de l'exposer dans votre salle de bain, d'apprécier le poids d'un pot, la sophistication d'un tube de rouge à lèvres, les longues heures de travail derrière une fragrance, et que vous avez les moyens, ne boudez pas ce plaisir ! Vous n'avez que l'embarras du choix.

Si vous voulez une garantie de sensorialité et d'efficacité, et bien que le luxe n'ait pas le monopole de ces deux qualités, vous ne risquez pas ou peu d'être déçus. Un produit premium qui ne serait pas finement formulé ni un minimum efficace, ce serait un peu fort de café, quand même ! (ne me demandez pas pourquoi cette expression désuète m'est venue)
Après attention, tous les goûts sont dans la nature et personnellement, je reste parfois assez de marbre devant la sensorialité de certains produits de luxe pourtant très bien foutus mais un peu trop "lisses" à mon goût comme récemment des soins Ménard ou Orlane. Et j'ai même abandonné en chemin une lotion Orlane B21 à 82€ dont je n'apprécie ni la texture, ni l'odeur, ni le fini sticky sur la peau, ni rien du tout, alors que j'imagine qu'elle est tout de même efficace et convient à beaucoup de femmes.

Si vous cherchez de l'innovation, vous en trouverez dans toutes les gammes de prix, par tous types d'entreprises - grandes ou petites, locales ou internationales, car les meilleures trouvailles sont souvent issues de laboratoires indépendants qui revendent leurs concepts, actifs ou packs à tous les acteurs de la cosmétique. Inutile alors d'investir particulièrement dans du luxe. Laissez-vous guider par vos envies, votre instinct.
Bien sûr, les marques aux gros budgets ont plus de moyens de se payer des innovations et parfois quelques exclusivités ou avant-premières sur des inventions extérieures comme l'a fait par exemple Chanel avec Capsum sur son Hydra Beauty Micro Sérum.
Et bien sûr, je n'ai pas dit qu'il n'y avait pas d'innovation en interne, ça arrive ! Mais mon expérience m'a montré que les plus rupturistes étaient souvent réalisées par des sous-traitants, que je connais souvent, et que je salue au passage pour leur excellent boulot.
A noter également : ce sont souvent les marques alternatives qui osent les premières proposer des produits totalement nouveaux. Les grandes marques ont trop peur de se planter. Car oui : innover, sortir des sentiers battus, c'est prendre des risques que ça ne marche pas. Et les financiers ont besoin de réassurance.

Est-ce que le prix est proportionnel à l'efficacité ? C'est une question qu'on se pose souvent. Et clairement non. En tous cas, ce n'est pas parce qu'un produit est abordable qu'il est forcément moins efficace qu'un produit très cher. Parce que bien sûr, avec le Luxe, vous payez l'image, l'emballage, l'égérie, les investissements publicitaires...
Mais cela dépend quand même des types de produits. Illustration en quelques exemples : 
  • Un parfum petit prix (<20€) ne contiendra jamais de matières premières "nobles" ou alors en quantité homéopathique. Mais si les fragrances aux matières synthétiques et peu chères vous conviennent, vous avez le droit de n'en avoir rien à faire de savoir s'il est élaboré avec de la Rose de Mai des Hauteurs Grassoises ou de l'essence de synthèse. Du moment que ça sent bon. 
  • Une crème anti-âge Lidl à 5 ou 10 € NE VAUT PAS LE COUP, même si 60 Millions de Consommateurs ou Que Choisir vous disent que si (en regardant la formule ultra-pétrochimique et connaissant les ordres de prix des ingrédients, je peux vous assurer que ce qui marche dans cette fameuse formule c'est juste un effet cache-misère des huiles de synthèse qui gonflent les ridules de manière très éphémère). En revanche, une crème anti-âge correcte à 15-20€, c'est possible. Et à plus de 30€, il est rare qu'elle soit totalement inefficace. Pour les produits plus basiques, un bon lait démaquillant, un bon dentifrice ou un bon gel-douche Lidl, c'est très possible également (je n'ai rien contre Lidl).
  • Concernant la catégorie particulière des vernis, vous n'avez aucun intérêt à investir dans du luxe pour avoir de la qualité étant donné que les formules du marché sont quasiment toutes équivalentes, mises au point et fabriquées par quelques rares sous-traitants spécialisés pour l'ensemble de la profession (je crois qu'il n'y a que 2 usines en France, quelques-unes en Italie et Allemagne, car les conditions de fabrication sont très particulières, notamment à cause des solvants utilisés). En gros c'est +/- du standard. Et les formules ne coûtent rien à fabriquer. Un vernis à 5€ est souvent tout aussi bon qu'un vernis à 25€. En revanche, à mon avis, ce sont les subtilités des teintes qui peuvent justifier une différence de prix. Les nuances Essie ou Kure Bazaar, par exemple, sont très réfléchies, travaillées, et ça fait toute la différence. 

Un petit indice pour savoir si l'investissement sur le produit de luxe que vous convoitez vaut le coup : le produit en question est-il iconique ? Indémodé depuis des années ? Comme la Touche Eclat de Yves Saint Laurent, les Météorites de Guerlain, le n°5 de Chanel, la crème Capture Totale de Dior ? Ou, dans une gamme habituellement plus accessible, le Double Sérum de Clarins qui vaut quand même 85€ ? Si la réponse est oui, c'est qu'il y a des chances que ce soit un bon investissement.

En conclusion : si la cosmétique premium n'est pas forcément plus efficace ni plus innovante, faites-vous plaisir en craquant pour des produits de luxe si cela vous chante, vous aurez une quasi-garantie d'avoir un produit joliment ficelé, tant dans l'emballage, la texture, la fragrance que l'efficacité !

Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 7 juin 2017

DIFFÉRENCE PEAU SENSIBLE & SENSIBILISÉE : ON EN PARLE ?

Il paraît que les 2/3 des femmes ont la peau sensible. En tous cas le déclarent. C’est un chiffre assez universel, donné par de multiples études à travers le monde, concernant tous types de peaux, âges ou origines.


Parmi ces femmes, on distingue : 
  • les épidermes vraiment sensibles, inconfortables, atopiques, réactifs, allergiques..., qui ne peuvent tolérer au quotidien que des soins dermatologiques aux formules très courtes et très contrôlées, 
  • et les autres, la plupart des peaux - la mienne, la vôtre probablement, celles qui ne sont pas toujours sensibles mais seulement parfois sensibilisées.

La peau peut en effet être sensibilisée par l’environnement (pollution, soleil, froid, vent, climatisation….), le stress, la fatigue, les médicaments, les variations hormonales, les applications de produits cosmétiques non adaptés, le contact avec les produits ménagers… Vous en avez certainement fait l’expérience vous-même ! Elle devient sèche, elle démange, tire, ou rougit... Mais juste le temps de quelques jours, ou quelques semaines. 

Puis tout revient à la normale.


Ces peaux ont donc ponctuellement besoin d’un soin plus doux, régulateur de leurs sautes d’humeurs, booster de leur système de défense cutanée, un soin SOS qui va les aider à retrouver plus rapidement leur seuil de sensibilité habituel. 

Mais les propriétaires de ces peaux n’ont pas forcément envie d'utiliser des pommades dermatologiques ! Leur "médicalité", leur manque de sensorialité n'étant pas toujours à leur goût. Elles souhaitent parfois conserver une part de rêve dans leur routine cosmétique : du plaisir à l’application, du plaisir à exposer un joli flacon dans sa salle de bain, du plaisir à utiliser une marque qui leur ressemble, qui les inspire.

Sauf qu’aujourd’hui, il y a peu (pas ?) de formules qui combinent ce besoin d'apaisement à ces envies d'évasion, de formules à la fois parfaitement adaptées aux peaux sensibilisées (ambiance pharmacie) et très "aspirationnelles" (joli emballage, fragrance divine, actifs sexy… ambiance parfumerie).


Depuis quelques temps, le laboratoire de recherche Lancôme se penche sur cette question des peaux "parfois sensibles mais pas toujours". 

Et comme ils savent que vous êtes formidables ;), ils m’ont sollicitée pour avoir votre expérience, votre ressenti, vos besoins, vos envies…. Toutes vos questions sur les peaux sensibles, sensibilisés, les effets de l’environnement ou du stress sur la peau, les moyens pour l’apaiser en période de crise, et les réponses Lancôme sur un sujet où on ne l’attend pas forcément.

Je rencontre Véronique Delvigne, Directrice de la Communication Scientifique Lancôme, la semaine prochaine, pour lui poser mes et surtout VOS questions.

Donc n’hésitez pas : les commentaires vous sont ouverts, et si vous êtes sages, il se peut que vous puissiez tester en avant-première, 2 mois avant sa sortie, un nouveau soin pour peaux sensibles Lancôme tout sauf ennuyeux. Je vous ai mis quelques illustrations en teasing mais je ne peux pour le moment pas vous en dire plus. :)

C’est à vous !!

Photos ©Lancôme
Billet Sponsorisé
Rendez-vous sur Hellocoton !

jeudi 1 juin 2017

LE PRODUIT QUE JE NE COMPRENDS PAS : FEUTRE VERNIS "MAGIC MANI" DE L'OREAL PARIS

Parfois il y a de gros #fails dans l'industrie cosmétique. Des produits dont on se demande comment ils ont fait pour être validés à toutes les étapes du lancement, par toute l'équipe de développement, et qui se retrouvent sur le marché alors que... #WTF.

Comme le double mascara Upside Down de Sephora, vous vous souvenez ? 😄

Dans cette série, là, voici le vernis en stylo Magic Mani de L'Oréal Paris. Vous en avez certainement entendu parler car moult blogueuses / youtubeuses / journalistes beauté l'ont déjà présenté.

En général, elles aiment plutôt bien. Je me demande bien pourquoi... 🤔🙄


Le concept : un vernis stylo-clic-feutre, avec un embout mousse, destiné à corriger les manu/pédicures écaillées. Il existe en une douzaine de teintes et il coûte 7,50€.

Le pitch loréalien :
VERNIS EN FEUTRE - RETOUCHE INSTANTANÉE :
Manucure écaillée, abîmée, rayée ?
Où que vous soyez, à tout moment, faites votre retouche.
Grâce à sa prise en main facile et à sa formule « séchage immédiat » Magic Mani redonne vie à votre manucure en un clin d’œil.
Séduite par tant de promesses, je me suis empressée d'essayer !!

Et...

Comment dire ?

D'abord je commence par les points positifs - parce qu'il y en a : c'est rigolo, pratique, ça ne sent pas mauvais et on n'inhale pas de vapeurs toxiques comme avec les vernis habituels (👍), c'est très précis au niveau de l'application (👌) donc a priori parfait pour les maladroites, ça sèche vite (👋)...

MAIS.

Je te mets au défit de t'appliquer ce vernis sur la main droite (si tu es droitière comme moi, ou inversement). IMPOSSIBLE !! Ou alors il faut un Master en Patience & Dextérité, ce que je ne possède pas (j'ai arrêté mes études avant). Alors qu'avec un pinceau souple classique, c'est un peu chiant mais c'est faisable.

Je te mets au défi de trouver parmi ces 12 teintes celle qui va parfaitement matcher avec ton vernis qui s’est écaillé.

Je te mets au défi de faire des retouches sans bousiller le reste de vernis qu'il te reste sur l'ongle avec cette pointe feutre toute dure.

Je te mets au défi d'arriver un rendu lisse et homogène tant en couleur qu'en brillance.

Je te mets au défi de préférer cette solution à la retouche bête avec le vernis classique dont tu t'es mani/pédicuré la main/le pied.

Alors, vous me connaissez, je me suis dis que bon, si c'était une fausse bonne idée pour faire des retouches, peut-être qu'en remplacement complet de vernis classique, ça pouvait le faire.

Ben non... C'est toujours très compliqué de l'appliquer de la main gauche / droite comme  je le disais plus haut et le rendu n'est pas extraordinaire (un peu comme un enfant qui se mettrait du marker sur les ongles). Et ça ne prend pas moins de place dans le sac à main ni ne coûte moins cher qu'un vernis classique.

Bref, gros #fail pour moi.

Je trouve quand même l'idée intéressante et serais prête à changer d'avis, pas comme retoucheur mais comme vernis, quand ils auront revu l'embout mousse (pourquoi pas un embout pinceau ? j'imagine qu'ils ont essayé et que ce n'était pas concluant...) et le rendu du vernis (brillance, homogénéité, toussa).

Petite info complémentaire (bonus gratuit, je me sens d'humeur généreuse aujourd'hui)
Ciaté a sorti un "Mani Marker" (chez Sephora) avec le même genre de stylo MAIS une pointe un poil plus souple ET destiné à un usage vernis classique et pas juste retouche. 
J'ai donc absolument voulu l'essayer en me disant que peut-être ils avaient réussi là où L'Oréal Paris pêchait un peu mais IMPOSSIBLE de faire sortir le vernis !! J'ai pourtant bien secoué le feutre comme indiqué puis appuyé sur la mine 3 minutes (ils indiquent 45-60 secondes) et rien à faire. Ils auraient dû mettre un système de clic comme L'Oréal Paris qui là marque un point car point de problème d'écoulement de leur côté. Du coup j'ai abandonné. 
#Fail bis.

 Vous avez essayé, vous ? Vous en êtes satisfaites de ces vernis feutres ?


Rendez-vous sur Hellocoton !